Cooperativa l'Operosa

Politique de l'entreprise / Le Code éthique

L’Operosa conforme la conduite de ses activités au respect des principes et des normes de comportement exprimés dans le présent Code Ethique et dans la réglementation nationale et internationale en vigueur.

L’Operosa reconnaît l’importance de la responsabilité éthique et sociale et de la sauvegarde de l'environnement dans la conduite des affaires et des activités de la Société. A cette fin, elle est promotrice d'une gestion de la Société orientée à l'équilibre des intérêts légitimes de ses propres porteurs d'intérêts et de la collectivité dans laquelle elle intervient. Le Code est donc marqué par un idéal de coopération et de respect de tous les intérêts des parties impliquées.     
Sont considérées porteurs d'intérêt de L’Operosa S.c.a.r.l. les ressources humaines (salariés et collaborateurs, y compris le personnels des sociétés contrôlées), les associés, les administrateurs, les fournisseurs, l'administration publique, la collectivité et, au sens large, tous les sujets impliqués, directement ou indirectement, dans les activités de la Société et des entreprises contrôlées. 
Dans le cadre du système de contrôle interne, le Code Ethique constitue (aux termes des articles 6 et 7 du D. lég. n. 231 del 2001 et des “Lignes Guide pour la construction des modèles d'organisation, gestion et contrôle ancien D. Lég. 231/2001” promulguées par le conseil de Présidence de Confcooperative le 7 Avril 2004), entre autre, prémisse et référence du Modèle d'organisation, gestion et contrôle de L’Operosa S.c.a.r.l. (ci-après le “Modèle 231/01”) et du système de sanctions prévu.
L'approbation du Code Ethique est du ressort du Conseil d'Administration. Notamment en ce qui concerne les délits prévus par le D.Lég. 231/01, un Organisme de Surveillance a été institué (ci-après ODV) qui vérifie le fonctionnement et l'observance du Modèle 231/01 pour la prévention desdits délits.         
Le contrôle de l'état de conformité du Code Ethique par rapport à la sensibilité de la Société, sa mise en œuvre et son application est du ressort de l'ODV (Organisme De Surveillance) en collaboration avec le CDA, et du management de l'entreprise, lequel pourra entre autre être le promoteur de propositions d'intégration ou de modification des contenus.         
L’Organisme de Surveillance a la liberté d'accès à toute source d'information de la Société, il a la faculté de prendre vision des documents et consulter les données, même confidentielles, après demande écrite, contenant les motivations, au Président et au Responsable des données, il suggère les mises à jour du Code Ethique et du Modèle 231/01, même sur la base des signalisations fournies par les salariés. Dans le but d'assurer l'actualisation du Modèle 231/01, la Société – dans le respect de la vie privée et des droits personnels – met en place des canaux d'information à travers lesquels tous ceux qui sont confrontés à des comportements illicites au sein de la Société puissent les rapporter librement, de manière confidentielle, directement à l'Organisme de Surveillance.